Trois actions parentales

Trois actions parentales

Trois actions parentales

Protéger, Permettre, Potentialiser

Difficile de répondre à cette question ! Car tout dépend de la culture dans laquelle notre famille évolue, des valeurs qui régissent nos relations, des normes acceptées par chacun…

Voici certains clichés sur la réussite d’une famille :

  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui sont un modèle d’obéissance
  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui font d’excellentes carrières professionnelles
  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui suivent la même croyance que leurs parents
  • Une famille réussie c’est avoir une bonne réputation dans son quartier ou sa communauté.

Sans donner une réponse précise, je vous laisse néanmoins deux grands critères qui peuvent aider à évaluer le niveau de réussite de sa famille :

  1. La qualité du bien vivre ensemble :
    Comment évaluons-nous la qualité de notre relation conjugale et de notre relation parentale ? Comment les relations fraternelles se vivent entre nos enfants ? La réussite de notre famille se jauge à la qualité de nos relations, de nos façons de communiquer, d’exprimer et de réguler nos émotions.
  2. L’impact de notre famille sur ses membres et sa communauté d’appartenance :
    Quel est l’apport de notre famille sur nous-même, sur nos proches et sur notre société ?  La réussite de notre famille peut s’évaluer au regard à tous ses apports positifs et constructifs en interne et en externe. Est-elle un environnement sécurisant et épanouissant ? Vit-elle des engagements pour les progrès de la société ?

Ces deux critères ne parlent pas de niveau social, professionnel car la véritable réussite de sa famille se définit avant tout d’une manière qualitative.

La réussite de sa famille

trois générations
La réussite de sa famille

La réussite de sa famille

Comment savoir si ma famille est une réussite ?

Difficile de répondre à cette question ! Car tout dépend de la culture dans laquelle notre famille évolue, des valeurs qui régissent nos relations, des normes acceptées par chacun…

Voici certains clichés sur la réussite d’une famille :

  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui sont un modèle d’obéissance
  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui font d’excellentes carrières professionnelles
  • Une famille réussie c’est avoir des enfants qui suivent la même croyance que leurs parents
  • Une famille réussie c’est avoir une bonne réputation dans son quartier ou sa communauté.

Sans donner une réponse précise, je vous laisse néanmoins deux grands critères qui peuvent aider à évaluer le niveau de réussite de sa famille :

  1. La qualité du bien vivre ensemble :
    Comment évaluons-nous la qualité de notre relation conjugale et de notre relation parentale ? Comment les relations fraternelles se vivent entre nos enfants ? La réussite de notre famille se jauge à la qualité de nos relations, de nos façons de communiquer, d’exprimer et de réguler nos émotions.
  2. L’impact de notre famille sur ses membres et sa communauté d’appartenance :
    Quel est l’apport de notre famille sur nous-même, sur nos proches et sur notre société ?  La réussite de notre famille peut s’évaluer au regard à tous ses apports positifs et constructifs en interne et en externe. Est-elle un environnement sécurisant et épanouissant ? Vit-elle des engagements pour les progrès de la société ?

Ces deux critères ne parlent pas de niveau social, professionnel car la véritable réussite de sa famille se définit avant tout d’une manière qualitative.

La force du lien intergénérationnel

trois générations
La force du lien intergénérationnel

La force du lien intergénérationnel

Un lien fort pour une famille forte

Un homme seul est facilement maîtrisé par un adversaire, mais à deux ils pourront tenir tête à celui-ci. Et une corde à triple brin n’est pas vite rompue.
La Bible – Ecclésiaste chap.4 v.12
Tweet

Cette citation, datant de plus de 2000 ans, démontre toute la sagesse de son auteur : le roi Salomon. Selon la tradition juive, la corde à trois brins représenterait la force de l’union de trois générations au sein de la famille. C’est une grave erreur que de penser qu’une génération s’auto-suffit à elle même ! Dans le cadre de la famille nous avons autant besoin de la génération qui nous précède que de celle qui nous suit.  La force d’une famille se manifeste par sa capacité à faire fonctionner ensemble les différentes générations qui la compose.
Pensons à ces familles qui font preuve d’une grande solidarité dans la difficulté. Du plus jeune au plus âgé, chacun se sent concerné par la situation présente qui charge un de ses membres.
Pourquoi le lien intergénérationnel fait la force de la famille ? Pour deux grandes raisons :

  1. L’enracinement : toute famille s’inscrit dans une histoire.
    L’enfant ne peut pas bien grandir s’il ne sent pas appartenir à un récit qui a commencé avant sa naissance. Il a besoin de s’ancrer, de s’enraciner dans la génération précédénte. A l’adolescence il aime puiser dans ses racines, découvrir sa généalogie. Il sera à la recherche de potentiels ancêtres héroïques afin de s’identifier à eux ! 
  2. La transmission : toute famille a une fonction de transmission.
    Ne pas se préoccuper de la génération suivante c’est s’enfermer dans le désespoir. La saine transmission permet de laisser un héritage qui constitue le fondement de construction de la génération qui nous suit.
    Nous connaissons tous ses personnes qui vivent déconnectées du monde présent car elles ont le sentiment de n’avoir rien à lui transmettre. 

La famille permet de mettre en lien trois générations à travers l’enracinement et la transmission. Ce qui démontre la force du lien intergénérationnel.